La responsabilité sociétale de l’entreprise

Ernst Prost, le gérant de LIQUI MOLY, au sujet de l’économie qui transcende son activité.

Chers amis,

Un autre sujet brûlant... D’aucuns pensent qu’ils ont une entreprise pour s’en mettre plein les poches et basta. Peu importe comment, peu importe avec quoi et avec qui. Cela ne fonctionnera pas bien dans une société éclairée (espérons-le). En outre, cette attitude et un tel comportement ne rendent en aucun cas justice au marchand honnête, à l’esprit d’entreprise sain et aux principes de libre économie sociale de marché. Les entreprises ont une responsabilité sociétale et sociale ; sinon, elles ne conviennent pas !

Souvent, les marques sont les étendards que brandissent les entreprises. Les marques reflètent la pensée de la direction d’entreprise, sa façon d’agir et les principes que l’entreprise applique. Si ce miroir d’éthique, de morale et décence fait abstraction de la responsabilité sociale et des avantages sociaux, le client passe sa route et laisse de côté la marque, la société et les produits, même s’ils sont particulièrement bon marché.

Toute la portée d’une entreprise est en lien direct avec la confiance, car ce qui importe n’est pas forcément visible... De même, en ces temps de transparence sur Internet, nous avons besoin d’avoir confiance, non pas en premier lieu dans les institutions et les sociétés, mais principalement dans les personnes en arrière plan, qui incarnent et matérialisent l’entreprise, la marque et la philosophie de l’entreprise, ses valeurs et ses principes. Les gens scrutent au-delà de la façade, notamment en temps de crise, et veulent savoir quelle est l’entreprise, quelles sont les personnes qui proposent ces services et ces marchandises. Dans ce cas, mieux vaut ne pas se contenter des formules vides de sens de la théorie marketing, mais plutôt vivre et aimer réellement la marque, rester fidèle à ses principes et assumer sa responsabilité. Les gens identifient très vite que le texte vient d’une agence publicitaire ou du véritable jus de cerveau, du cœur et de l’âme d’une équipe, qui s’engage tant pour les avantages que procure le produit que pour le fondement de la marque, les valeurs de l’entreprise et la responsabilité sociopolitique d’une société.

Ça me rend malade de voir certains dirigeants d’entreprises fouler aux pieds leur responsabilité sociale et sociétale pour accroître leurs profits de quelques centimes. Les employés sont licenciés ou placés en chômage partiel, on fait fi des normes, on pleurniche et on quémande des aides de l’État tout en dépensant des sommes folles pour améliorer l’image de l’entreprise... Sans parler des généreuses distributions de dividendes réalisées en faisant usage de tous les montages fiscaux possibles et tout en passant sous silence le dumping social pratiqué à grande échelle.

L’instauration de la confiance, une gestion d’entreprise authentique et durable et la valorisation de la marque fonctionnent autrement. L’économie doit servir l’humain, et pas le contraire ! La solidarité envers la société, la loyauté envers les autres, la communauté et l’État ainsi qu’une gestion décente et bienveillante, voilà ce qui devrait attendre les gens qui achètent les produits d’une entreprise. Et ce, plus que jamais ! Et plus que jamais, NOUS nous efforçons d’assurer cette mission au quotidien, de nous montrer à la hauteur de la confiance qu’on nous accorde et d’assumer notre responsabilité sociale et sociétale.

Ernst Prost