Wähle ein anderes Land oder eine andere Region, um Inhalte für deinen Standort zu sehen. Select another country or region to see content for your location. Seleccione otro país o región para ver el contenido de su ubicación. Selecteer een ander land of een andere regio om de inhoud van uw locatie te zien. Vælg et andet land eller område for at se indhold, der er specifikt for din placering. Voit katsoa paikallista sisältöä valitsemalla jonkin toisen maan tai alueen. Choisissez un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre emplacement géographique. Επίλεξε μια άλλη χώρα ή περιοχή, για να δεις περιεχόμενο σχετικό με την. Scegli il Paese o territorio in cui sei per vedere i contenuti locali. 別の国または地域を選択して、あなたの場所のコンテンツを表示してください。 Velg et annet land eller region for å se innhold som gjelder der. Escolha para ver conteúdos específicos noutro país ou região. Välj ett annat land eller område för att se det innehåll som finns där. Konumunuza özel içerikleri görmek yapmak için başka bir ülkeyi veya bölgeyi seçin. Chọn quốc gia hoặc khu vực khác để xem nội dung cho địa điểm của bạn

Diese Box wird angezeigt, da die Seitensprache nicht mit einer den Browsersprachen übereinstimmt.

Close



Gravir des montagnes, collectionner des records. Survivre avec zèle. Après la chute, la remontée.

Ernst Prost, directeur général de LIQUI MOLY : après la chute, on se redresse

Chers journalistes et rédacteurs,

Pour passer d’une haute montagne à une montagne plus haute encore, il faut d’abord descendre dans la vallée. Le coronavirus est plus qu’une simple vallée. C’est un trou profond qui avale la vie, la santé et la bonne humeur, mais qui détruit également les emplois, l’existence et les entreprises. L'année dernière, nous avons identifié cette menace et nous avons pressenti ce qui allait arriver. C’est pourquoi nous avons jeté dans cette bataille tout ce que nous avions, vraiment tout. Nous avons diffusé des spots publicitaires à la télévision et à la radio, lancé des campagnes marketing dans presque tous les magazines et journaux. Pas de vague de choc, mais un embrasement chaleureux. Au lieu de faire une demande de chômage partiel, nous avons engagé 100 personnes. Avec cet énorme contingent de personnes, d'activités de vente et de marketing, nous avons massivement résisté à tout ce qui nous menaçait en rapport avec le coronavirus. Ne pas se lamenter sur son sort et ne pas se plaindre, mais prendre les choses en main ! Pas un seul jour, nous n'avons relâché nos efforts ou retiré notre pied de l'accélérateur. Oui, il y avait une frénésie positive au travail ainsi que beaucoup d'optimisme. J'avoue avoir été très souvent confronté à des questions, des doutes et des critiques sur notre stratégie. Il nous a fallu beaucoup de constance et de confiance pour poursuivre inébranlablement notre chemin. Aujourd'hui encore, des « avis d'experts » alarmistes et inquiets me parviennent : « Est-ce que c'est une bonne idée, ce que vous faites ? »
Outre le fait d'assurer l'existence de nos emplois et de garantir l'approvisionnement à 100 % de nos clients, il était et il est toujours important pour moi, « accessoirement », de montrer et de prouver ce qui est possible lorsque des personnes de bonne volonté poursuivent un objectif commun et travaillent dur – très dur. Cohésion, solidarité, unité, sollicitude. Cela peut sembler irréel pour certains, mais pour moi, c'est la base du succès.
Après l'augmentation des ventes de 19 % en mars, nous avons établi un record sensationnel de 60 % de hausse des ventes en un mois en avril. 60 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le deuxième meilleur résultat de notre entreprise cette année après les 65 millions d'euros de ventes en mars... Si quelqu'un dit encore que la performance, le courage et l'application ne sont pas payants.
Pour gravir montagne après montagne et établir de nouveaux records, il n'y a pas de secret. En cas de danger et de crise, la seule chose qui compte est d'agir intelligemment et de travailler dur. Oui, il suffit de se bouger et de prendre les choses en main. Tout le monde à son poste, dans une équipe soudée. 
Qu'est-ce que je peux encore vous dire ? Très peu de matières premières, de matériaux d’emballage et de conteneurs maritimes. Et le chargement supplémentaire de matières premières coûte deux fois plus cher qu’il y a un an. La production et l’expédition sont particulièrement difficiles et pénibles. Mais même face à cette situation, nous ne nous plaignons pas : nous produisons en trois équipes et le samedi en une seule équipe. Nous croulons sous les commandes, mais les marchandises manquent. Mais au cours des 30 dernières années, ça a aussi déjà été l'inverse. :-) C'est la vie : parfois on est le monument, parfois on est le pigeon.
Après la chute, on se redresse – si on fait les choses correctement. Pour nous c'est clairement le cas, comme le prouvent de manière impressionnante les chiffres de vente du premier trimestre. Au cours des quatre premiers mois de 2019, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 162 millions d’euros. Deux ans plus tard – toujours dans la crise du coronavirus – 228 millions. Cela représente 66 millions en plus ou une croissance de 40 %. 
q.e.d.

Cordialement,
Bien à vous, 

Ernst Prost
Gérant
 


France

Europe

Bosna i Hercegovina
Czechia
Danmark
Deutschland
Eesti
España
France
Great Britain
Hrvatska
Ireland
Italia
Kosovë
Latvija
Lietuva
Magyarország
Nederland
Norge
Österreich
Polska
Portugal
Schweiz
Slovensko
Srbija
Suomi
Sverige
Türkiye
Ελλάδα
Беларусь
Македонија
Монтенегро
Россия
Србија
Украина

Asia Pacific

Australia
Brunei
Indonesia
Malaysia
Myanmar
New Zealand
Pakistan
Singapore
Thailand
Việt Nam
Казахстан
Киргизия
ישראל
ایران
中国
日本
대한민국

Americas

Argentina
Bolivien
Brasil
Chile
México
Paraguay
Perú
Trinidad & Tobago
Uruguay

The United States, Canada and Puerto Rico

Canada
USA

Africa, Middle East and India

South Africa
Uganda