• 18/04/2020
  • Corona-Krise

« Chômage de masse ? Appauvrissement de masse ? Tombeaux de masse ? »

Le directeur général Ernst Prost dans sa circulaire du week-end sur la situation et le pouvoir symbolique de la ville de New York

Chers collègues,

Non, nous ne parlons pas d'un pays en Afrique, nous parlons de New York. Une ville merveilleuse : la Statue de la Liberté, Broadway, Manhattan – New York est un symbole pour le monde libre, la culture, l'art, la tolérance et la démocratie. Mais à mes yeux, c'est bien plus pour la cohésion, la résilience et la capacité à rester debout et à se battre – quelle que soit la sévérité des conditions. Cette ville n'est pas faite pour accueillir des fosses communes. Mais elles sont là. Tout comme les hôpitaux surpeuplés, les cliniques d'urgence dans les parcs et les camionnettes réfrigérées transformées en morgues. New York, la ville qui ne dort jamais, sous un gigantesque linceul ? Impensable. Incroyable. Douloureux.

Nous avons de merveilleux clients dans cette ville magnifique, des partenaires commerciaux qui battent toujours notre pavillon dans cette situation catastrophique. J'entends parler de fosses communes et je reçois des e-mails de nos clients, mais aussi de nos collègues, qui non seulement à New York mais aussi dans tous les États-Unis font leur travail avec courage, discipline et, je l'espère, beaucoup de prudence. Malgré tout ce chaos, je reçois tout de même des histoires de réussite dans cette ville secouée. Il y a de grands moments de tristesse, mais aussi de joie. De joie, parce que je vois comment notre famille Liqui Moly travaille et se serre les coudes – aux États-Unis et dans le monde entier !

New York se relèvera. Si une ville peut le faire, c'est bien New York. Je le pense et je l'espère. C'était à l'automne 1979. J'avais 22 ans, j'étais en voyage d'affaires au Canada et aux États-Unis. Mon dernier arrêt était New York – j'y ai été agressé et dévalisé... 

C'était ma propre faute – mais je ne suis jamais retourné à New York... d'une certaine manière, je n'en avais plus envie. Quand tout sera terminé, j'y retournerai. À New York ! Pour dire une prière à la Statue de la Liberté. Et pour rendre visite à nos clients et à nos collègues. :) 

Bon week-end

Bien à vous,

Ernst Prost