Wähle ein anderes Land oder eine andere Region, um Inhalte für deinen Standort zu sehen. Select another country or region to see content for your location. Seleccione otro país o región para ver el contenido de su ubicación. Selecteer een ander land of een andere regio om de inhoud van uw locatie te zien. Vælg et andet land eller område for at se indhold, der er specifikt for din placering. Voit katsoa paikallista sisältöä valitsemalla jonkin toisen maan tai alueen. Choisissez un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre emplacement géographique. Επίλεξε μια άλλη χώρα ή περιοχή, για να δεις περιεχόμενο σχετικό με την. Scegli il Paese o territorio in cui sei per vedere i contenuti locali. 別の国または地域を選択して、あなたの場所のコンテンツを表示してください。 Velg et annet land eller region for å se innhold som gjelder der. Escolha para ver conteúdos específicos noutro país ou região. Välj ett annat land eller område för att se det innehåll som finns där. Konumunuza özel içerikleri görmek yapmak için başka bir ülkeyi veya bölgeyi seçin. Chọn quốc gia hoặc khu vực khác để xem nội dung cho địa điểm của bạn

Diese Box wird angezeigt, da die Seitensprache nicht mit einer den Browsersprachen übereinstimmt.

Close




« Chômage de masse ? Appauvrissement de masse ? Tombeaux de masse ? »

Le directeur général Ernst Prost dans sa circulaire du week-end sur la situation et le pouvoir symbolique de la ville de New York

Chers collègues,

Non, nous ne parlons pas d'un pays en Afrique, nous parlons de New York. Une ville merveilleuse : la Statue de la Liberté, Broadway, Manhattan – New York est un symbole pour le monde libre, la culture, l'art, la tolérance et la démocratie. Mais à mes yeux, c'est bien plus pour la cohésion, la résilience et la capacité à rester debout et à se battre – quelle que soit la sévérité des conditions. Cette ville n'est pas faite pour accueillir des fosses communes. Mais elles sont là. Tout comme les hôpitaux surpeuplés, les cliniques d'urgence dans les parcs et les camionnettes réfrigérées transformées en morgues. New York, la ville qui ne dort jamais, sous un gigantesque linceul ? Impensable. Incroyable. Douloureux.

Nous avons de merveilleux clients dans cette ville magnifique, des partenaires commerciaux qui battent toujours notre pavillon dans cette situation catastrophique. J'entends parler de fosses communes et je reçois des e-mails de nos clients, mais aussi de nos collègues, qui non seulement à New York mais aussi dans tous les États-Unis font leur travail avec courage, discipline et, je l'espère, beaucoup de prudence. Malgré tout ce chaos, je reçois tout de même des histoires de réussite dans cette ville secouée. Il y a de grands moments de tristesse, mais aussi de joie. De joie, parce que je vois comment notre famille Liqui Moly travaille et se serre les coudes – aux États-Unis et dans le monde entier !

New York se relèvera. Si une ville peut le faire, c'est bien New York. Je le pense et je l'espère. C'était à l'automne 1979. J'avais 22 ans, j'étais en voyage d'affaires au Canada et aux États-Unis. Mon dernier arrêt était New York – j'y ai été agressé et dévalisé... 

C'était ma propre faute – mais je ne suis jamais retourné à New York... d'une certaine manière, je n'en avais plus envie. Quand tout sera terminé, j'y retournerai. À New York ! Pour dire une prière à la Statue de la Liberté. Et pour rendre visite à nos clients et à nos collègues. :) 

Bon week-end

Bien à vous,

Ernst Prost


Schweiz