Wähle ein anderes Land oder eine andere Region, um Inhalte für deinen Standort zu sehen. Select another country or region to see content for your location. Seleccione otro país o región para ver el contenido de su ubicación. Selecteer een ander land of een andere regio om de inhoud van uw locatie te zien. Vælg et andet land eller område for at se indhold, der er specifikt for din placering. Voit katsoa paikallista sisältöä valitsemalla jonkin toisen maan tai alueen. Choisissez un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre emplacement géographique. Επίλεξε μια άλλη χώρα ή περιοχή, για να δεις περιεχόμενο σχετικό με την. Scegli il Paese o territorio in cui sei per vedere i contenuti locali. 別の国または地域を選択して、あなたの場所のコンテンツを表示してください。 Velg et annet land eller region for å se innhold som gjelder der. Escolha para ver conteúdos específicos noutro país ou região. Välj ett annat land eller område för att se det innehåll som finns där. Konumunuza özel içerikleri görmek yapmak için başka bir ülkeyi veya bölgeyi seçin. Chọn quốc gia hoặc khu vực khác để xem nội dung cho địa điểm của bạn

Diese Box wird angezeigt, da die Seitensprache nicht mit einer den Browsersprachen übereinstimmt.

Close



"Profiter, profiter, profiter"

Ernst Prost explique ici pourquoi l'entreprise adopte actuellement une approche anticyclique et investit dans « les marchés, les personnes et notre marque

Chers collaborateurs, chers employés, chers amis !

Je suis encore de l'ancienne école. Presque déjà un fossile ou au moins en voie d'extinction. J'ai commencé comme apprenti mécanicien automobile avec 45 heures par semaine et 80 Deutsche Mark par mois. Des années plus tard, le salaire a augmenté, mais les heures de travail aussi. On voulait obtenir des résultats et vivre dans de meilleures conditions... Il était tout à fait normal de travailler jusqu'à midi la veille du Nouvel An, ou de Noël. Et nous commencions à souhaiter un joyeux Noël et une bonne année dès la mi-novembre. Le vendredi était un jour de travail normal et il y avait 21 jours de congés.

Pour les plus jeunes, cela peut ressembler à de l'esclavage ou au moins à un énorme déséquilibre entre la vie professionnelle et la vie privée. Profiter, se détendre, se reposer, se relaxer, récupérer, faire une pause et se retrouver, de longs week-ends et de courtes semaines de travail et puis se plaindre de la semaine stressante de quatre jours et demi. Le travail est-il donc si terrible qu'il faille encore le raccourcir davantage ? Ce serait triste et malheureux. De quoi voudriez-vous vous reposer et de quoi faudrait-il profiter ? Le travail apporte satisfaction, reconnaissance, affirmation de soi et le bon sentiment d'avoir accompli quelque chose.

Je pense même que le travail constitue une partie essentielle d'une vie épanouie. Demandez à un chômeur – indépendamment de l'argent et des contacts sociaux liés au travail. Si seul le temps libre est sacré et que le contraire est perçu comme une corvée ou quelque chose de négatif, c'est qu'il y a un problème. L'ennui est-il utile ? Je n'aime pas cette formule d'équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Elle n'est pas correcte. Comme si la vie et le travail étaient opposés.

Le travail fait partie de la vie. C'est même une partie importante. Je souhaite à tout le monde d'avoir un travail épanouissant, qui procure du plaisir et de l'amusement. Le travail a un sens, y compris pour les autres personnes et le grand public (il suffit de penser aux professions de soins). Bien entendu, la relation et le temps investi doivent être corrects. C'est pourquoi j'ai toujours interdit les heures supplémentaires.

Pendant mes années folles, j'attendais toujours que nos concurrents profitent d'un long week-end, prennent des vacances d'entreprise ou s'absentent d'une autre manière, laissant leur « château » sans surveillance et abandonné. Nous avons toujours su profiter de ces moments. Quand nos concurrents étaient en vacances, nous proposions nos meilleures offres aux clients. Lors de certains jours fériés, nous sortions des actions et des activités surprenantes de notre chapeau pour utiliser cette période à notre avantage. Au moment où nos concurrents reprenaient le travail, nous avions déjà atteint nos objectifs. J'aime toujours cette tactique avec un « effet de surprise » pour profiter de l'absence de l'adversaire.

Aujourd'hui aussi, pendant la crise, nous jouons notre jeu selon ces règles. C'est fou : La plupart des gens se mettent à l'abri, réduisent leur budget et mettent toutes sortes d'activités en suspens ou restent chez eux en attendant que tout soit fini. NOUS faisons le contraire, nous utilisons les opportunités qu'apporte chaque crise, nous adoptons une approche anticyclique et nous investissons dès maintenant dans les marchés, les personnes et notre marque.

200 spots TV en plus... Cet effet de surprise vaut déjà beaucoup ! C'est le moment, les amis ! Utilisons l'avantage du terrain et du temps ainsi que l'élément de surprise. Tirons le meilleur parti de ce que nous faisons en ce moment. Nous pourrons toujours profiter plus tard, lorsque nous aurons gagné la partie.

Je vous salue pleins d'énergie et de joie,

Bien à vous,

Ernst Prost

Directeur général