Wähle ein anderes Land oder eine andere Region, um Inhalte für deinen Standort zu sehen. Select another country or region to see content for your location. Seleccione otro país o región para ver el contenido de su ubicación. Selecteer een ander land of een andere regio om de inhoud van uw locatie te zien. Vælg et andet land eller område for at se indhold, der er specifikt for din placering. Voit katsoa paikallista sisältöä valitsemalla jonkin toisen maan tai alueen. Choisissez un pays ou une région pour afficher le contenu spécifique à votre emplacement géographique. Επίλεξε μια άλλη χώρα ή περιοχή, για να δεις περιεχόμενο σχετικό με την. Scegli il Paese o territorio in cui sei per vedere i contenuti locali. 別の国または地域を選択して、あなたの場所のコンテンツを表示してください。 Velg et annet land eller region for å se innhold som gjelder der. Escolha para ver conteúdos específicos noutro país ou região. Välj ett annat land eller område för att se det innehåll som finns där. Konumunuza özel içerikleri görmek yapmak için başka bir ülkeyi veya bölgeyi seçin. Chọn quốc gia hoặc khu vực khác để xem nội dung cho địa điểm của bạn

Diese Box wird angezeigt, da die Seitensprache nicht mit einer den Browsersprachen übereinstimmt.

Close




Tout-terrain ? C’est toujours mieux avec LIQUI MOLY

Volker Ehrenstein a rendu son véhicule tout-terrain encore plus robuste grâce à LIQUI MOLY

Un amateur du hors-piste nous a fait parvenir un récit inhabituel : Volker Ehrenstein a complètement recouvert son Toyota FJ Cruiser de la protection contre les éclats de pierre LIQUI MOLY.

Comment avez-vous eu cette idée plutôt originale ?

Toute personne utilisant son véhicule tout-terrain dans les règles de l’art connait ce problème : de nombreuses routes, même dans les montagnes et forêts d’Europe, mènent par des passages étroits. Il faut contourner des pierres et des rochers ou les écarter du chemin. Mais les branches, les ronces et autres ne peuvent pas toujours être enlevées à l’avance. Ou nous ne voulons tout simplement pas le faire, car nous sommes des protecteurs de la nature et non ses destructeurs. Les contacts inévitables et souvent intenses raient la peinture et endommagent certaines pièces.

C’est pourquoi, pour tout amateur du hors-piste qui se respecte, outre le renforcement opportun de certaines pièces, se pose tôt ou tard la question d’une protection efficace de la peinture, ou mieux, de l’utilisation d’une peinture plus robuste. Les solutions les plus connues, comme le film de pulvérisation ou le film intégral, ne suffisent pas vraiment pour prévenir les dommages occasionnés par les branches, ronces ou jets de pierre. J’ai essayé ces deux solutions et je ne les trouve pas adéquates.

Existait-il d’autres options ?

En principe, il ne restait plus que la possibilité d’apposer une peinture spéciale, par exemple une couche de Bedliner (ndlr : revêtement épais, qui protège particulièrement bien la peinture pour les surfaces de chargement de pick-ups), comme pour les surfaces de chargement des pick-ups. Pour moi, il y avait deux raisons de ne pas le faire :

 

1. Le coût, il n’y a rien en dessous de € 5 000,-

2. L’aspect esthétique est souvent vraiment très rustique Ou pour une bonne protection antivol, alors oui, peut-être.

Pourquoi avez-vous utilisé la protection contre les éclats de pierre LIQUI MOLY ?

Plus ou moins par hasard. Pour obtenir une meilleure protection « grossière », j’ai pulvérisé la protection contre les éclats de pierre sur les passages de roues arrière, parce que j’habite en forêt et j’emprunte tous les jours des chemins de gravier. Cette méthode a fonctionné : la surface revêt une légère couche orangée et devient même résistante aux solvants après le durcissement.

Cela m’a poussé à faire des expériences. Avec un peu d’incertitude et beaucoup de suspense, j’ai d’abord complètement « strippé » ma porte arrière, je l’ai légèrement poncée, puis je l’ai recouverte de trois à quatre couches « mouillé sur mouillé ».

Le résultat m’a entièrement convaincu, il dépassait largement mes attentes.

Ça a l’air ingénieux, mais compliqué.

Pas du tout. Le matériau peut être très facilement travaillé, les erreurs peuvent être corrigées de manière invisible si nécessaire et il en ressort un véritable film de protection, ou plutôt, une couche de protection, résistante et relativement endurcie. Petit à petit, j’ai enduit chaque pièce à l’aide de bombes aérosol. Les rayures ne « traversent » plus, l’isolation acoustique du véhicule s’est améliorée, l’aspect esthétique est juste comme il faut. Pour moi, c’est une solution parfaite, qui a déjà suscité beaucoup d'intérêt, que ce soit à l’occasion du salon « Abenteuer Allrad » à Bad Kissingen ou lors du « Buschtaxitreffen » à Storndorf. Par ailleurs, on m’aborde souvent dans la rue, non seulement en raison de l’aspect inhabituel du véhicule, mais aussi spécifiquement au sujet de la peinture.

D’où vient votre passion pour la conduite tout-terrain?

Quand j’étais enfant, je conduisais déjà un tracteur par monts et par vaux. Pendant mon service militaire, j’ai appris à conduire des Kübelwagen, des Iltis et des Unimog. De 1989 à 1992, j’ai vécu en Amérique du Sud, où mon premier « vrai » véhicule tout-terrain était une Jeep CJ 7. C’est au plus tard à ce moment que j’ai attrapé le virus. Je me retrouvais souvent dans des rivières, parce que la Jeep restait bloquée. J’ai ensuite apporté mes premières modifications avec la technique Toyota et je disposais alors d’un véhicule vraiment fonctionnel. Plus tard en Allemagne, j’ai eu une Lada Niva très modifiée. Quand elle est devenue trop petite pour moi, je suis passé à une Trax Tempo Ghurka indienne. Il lui manquait aussi deux portes. C’est pourquoi une Rover Discovery a pris sa succession, avant d’être remplacée par trois Jeep Grand Cherokee. Aujourd’hui, je roule donc en Toyota FJ Cruiser, dont je suis entièrement satisfait.

En fait, ma passion pour le hors-piste est davantage une passion pour la nature, que je vis de préférence dans la montagne. Il y a des passages difficiles et des passages d’adrénaline à couper le souffle, des rivières à traverser, de magnifiques endroits où poser sa tente ; c’est tout simplement une aventure intense et incroyable dans la nature.

Quelle est votre prochaine étape avec votre FJ Cruiser ?

Mon FJ Cruiser est enfin le véhicule dont je ne souhaite plus me séparer. Sa qualité m’a jusqu’à présent convaincu sur 265 000 km, dont 175 000 que j’ai moi-même passés au volant. De plus, le véhicule répond parfaitement à mes besoins. Les caractéristiques des équipements de mon livre de charges personnel, comme une traction intégrale permanente, un châssis tout-terrain et stable, l’installation de gaz, la très importante protection contre les éclats de pierre LIQUI MOLY : tout y est. Toutes les transformations qui étaient importantes pour moi, j’ai pu les réaliser avec la certification TÜV. Après chaque long trajet, au moins un par an, l’une ou l’autre modification est de temps en temps nécessaire, et je peux l’effectuer en hiver et au printemps. Ce véhicule est mon compagnon matériel et se transforme selon mes conditions de vie. Par exemple, je suis devenu gravement handicapé à la suite d’un accident survenu il y a près de trois ans et j’ai pu adapter le véhicule pour pouvoir le conduire pratiquement d’une seule main, même sur terrain naturel. Le véhicule comprendra également un compresseur intégré, un système de batterie étendu avec panneaux solaires, et ce qui me passe encore par la tête.

Votre véhicule tout-terrain semble être votre partenaire, comme KITT pour Kight Rider ou comme Colt Seavers et son GMC Sierra Pick-Up.

C’est presque ça. Il fait partie de ma famille et me tient en effet à cœur. Ce véhicule nous a conduits à plusieurs reprises dans les alpes maritimes françaises et italiennes. Nous avons traversé les Pyrénées de l’Atlantique jusqu’à la Méditerranée. La Roumanie et d’autres pays de l’Europe de l’Est font également partie du lot. L’année prochaine, un circuit un peu plus inoffensif est prévu, avec l’Écosse et les Orcades. Il n’y a encore rien d’autre au programme, mais l’objectif est de se rendre dans les Pyrénées du Nord. Les deux côtés de la frontière sont incroyablement secs, escarpés et sauvages. Comme voyage de plusieurs mois, nous pensons également à l’Islande ainsi qu’à un voyage dans le nord norvégien dans les années à venir. Et j’espère que ce n’est pas tout.

Parce que nous avons encore tant de choses prévues, nous comptons ardemment sur la protection contre les éclats de pierre LIQUI MOLY.

TROUVER UN FOURNISSEUR

VERS LE PRODUIT